Une ville unie au développement équilibré

Avec moins de 3 m2 par habitant, Saint-Ouen est pauvre en espaces verts pour répondre au défi du changement climatique et ses conséquences pour la santé des Audoniennes et des Audoniens.
La transition écologique est au cœur de nos préoccupations. Saint-Ouen doit être davantage apaisée, permettre à toutes les familles de s’épanouir dans un logement digne et de trouver sa place dans un environnement urbain plus agréable, ouvert sur la Seine, à la vitalité culturelle rayonnante et au patrimoine embelli.

Saint-Ouen, une ville verte

1 Développer massivement la présence de la nature dans l’espace public en créant de nouveaux espaces verts et en végétalisant les rues, murs et toitures.
2 Créer une coulée verte pour relier les quartiers, depuis le cimetière parisien jusqu’à la Seine et ainsi faciliter les déplacements, en particulier de nos aînés et des plus jeunes.
3 Développer des îlots de fraîcheur (cours d’école oasis, création de mares et de noues…).
4 Développer des jardins partagés dans tous les quartiers de la ville, délivrer des permis de végétaliser pour inciter les habitants à agir pour le retour du vert en ville et favoriser l’émergence de l’agriculture urbaine.

Saint-Ouen, une ville durable

5 Étendre l’action de la « brigade de l’environnement » : prévenir et verbaliser strictement les incivilités de type dépôt sauvage ; réorganiser la collecte des encombrants (retour au passage hebdomadaire).
6 Développer les dispositifs de recyclerie et de ressourcerie en partenariat avec les associations et installer des composteurs collectifs dans tous les quartiers de la ville.
7 Agir sur le bilan carbone de Saint-Ouen en favorisant les projets de production d’énergie renouvelable (panneaux solaires…), en privilégiant les circuits courts pour les achats publics.
8 Bâtir un partenariat privilégié avec l’Agence régionale de santé (ARS) pour prévenir les risques sanitaires liés à l’environnement.

 

Saint-Ouen, une ville à la qualité de vie renforcée

9 Mieux défendre les intérêts des Audoniens (ANRU, JO, hôpital, les Docks) en concertation avec les habitants et les partenaires institutionnels.
10 Affirmer, au sein de Plaine Commune et du Grand Paris, la nécessité d’un retour à une régie publique de l’eau ;
11 Réaménager la Place de la République au profit des piétons, créer autour de la Mairie, jusqu’à la patinoire, un lieu végétalisé de détente et de festivités.
12 Reconquérir la Seine avec l’aménagement des berges pour
les transformer en espace végétalisé de détente et créer une passerelle piétonne et cyclable pour relier l’Île des Vannes.
13 Embellir Saint-Ouen à travers les aménagements publics (mobilier urbain, design lumineux avec éclairage moins consommateur d’énergie et valorisant le patrimoine…) et revitaliser les quartiers en favorisant les appels à projet dans le secteur de l’économie sociale et solidaire
(associations d’insertion, coopératives, régies de quartier…).
14 Préserver l’identité patrimoniale de la ville à travers des choix architecturaux respectueux de son histoire.
15 Assurer la qualité de l’air dans notre ville par le déploiement de capteurs comprenant en priorité la zone de l’incinérateur et du périphérique.

Une régie publique de l’eau
L’eau est notre bien le plus précieux, sa gestion doit relever du domaine public. Nous voulons le réaffirmer par une reprise en régie publique de son exploitation. Paris, Brest, Rennes ou encore Grenoble, en ont déjà fait le choix. Nous pouvons dès à présent, via Plaine commune, engager un processus qui prépare le SEDIF à gérer en direct la fabrication et la distribution de l’eau sur notre territoire.

Saint-Ouen, une ville aux déplacements apaisés

16 Répondre à la forte demande des Audoniens pour développer un réseau intercommunal de pistes cyclables ; installer des parkings à vélo et déployer le service Vélib 2.
17 Inscrire Saint-Ouen dans l’appel à projets 2020 « Continuités cyclables » dans le cadre du Plan Vélo de l’État et s’appuyer sur le « Plan Vélo » du département de Seine-Saint-Denis visant à rendre cyclables toutes les voies départementales d’ici à 2024.
18 Pacifier les axes de circulation en développant les zones 30 dans les quartiers résidentiels et sécuriser les déplacements avec mise en place de ralentisseurs et de passages piétons surélevés ; déploiement effectif du dispositif ZFE (Zone à faibles émissions) dans notre ville .
19 Piétonniser certaines rues, de façon temporaire (Charles Schmidt ou rue des Rosiers le week-end) ou définitive (Ottino après une phase d’expérimentation) et élargir les trottoirs pour le déplacement des personnes à mobilité réduite et des poussettes.
20 Créer une ligne de transport public fluvial reliant Saint-Ouen à La Défense ; relancer les discussions autour du prolongement de la Ligne 4 du métro au nord de la Porte de Clignancourt et bus 81.

Saint-Ouen, une ville zéro plastique
La lutte contre l’utilisation du plastique est l’affaire de toutes et tous et nécessite un changement dans nos usages au quotidien. Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. C’est pourquoi nous engagerons une action déterminée afin d’en réduire l’usage dans notre ville : en supprimant complètement les plastiques à usage unique dans les services municipaux, en engageant une démarche auprès des commerçants de notre ville pour favoriser les produits en vrac, la réduction des emballages en plastique et l’incitation à l’utilisation de sacs réutilisables.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×