Politique de la ville

Présent hier à cette formation de qualité organisée par le Cnfpt.

Il est indispensable de prendre en compte la dimension santé dans les projets de rénovation urbaine notamment pendant la phase des travaux. L’impact de ces travaux de rénovation est non négligeable sur la santé des habitants. Par ailleurs, la rénovation urbaine doit améliorer en priorité le cadre de vie des populations issues des quartiers prioritaires de la ville (QPV). La mixité sociale qui est un objectif de ces programmes de l’ANRU doit être d’abord une mixité sociale endogène (priorité donnée aux anciens habitants) sans freiner l’arrivée de nouveaux habitants qui souhaitent véritablement s’installer sur un territoire. Le vivre ensemble ne se décrète pas, il doit également être anticipé par les pouvoirs publics. Disposer de personnels territoriaux formés est un préalable mais ne suffit pas. La volonté politique est indispensable dans ce domaine. Être à l’écoute des personnels, favoriser de bonnes conditions de travail et valoriser leurs compétences permet de mettre en œuvre des projets de qualité au service de la population.

Steve Larranaga

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×