Nos propositions pour la Culture

Loin d’être une simple « dépense nécessaire » ou juste un « supplément d’âme », la Culture est le ciment de notre société. Et c’est certainement à l’échelle municipale que les projets culturels changent le mieux le monde. Notre ville est riche du dynamisme de ses institutions culturelles (Mains d’OEuvres, le conservatoire, l’Espace 1789, le centre des arts et des sciences, les Puces, mais aussi le Red Star…) et de ses initiatives citoyennes. Autant d’atouts forts pour notre commune que nous souhaitons soutenir et développer.
De nombreux artistes et professionnels de la culture accompagnent Réinventons Saint-Ouen. Ils vivent et s’engagent pour la culture à Saint-Ouen au quotidien. Leur expertise nourrit les retours de notre grande consultation des habitants et nous permet aujourd’hui de vous présente les cinq axes de notre politique culturelle. Elle laisse une large part à l’accompagnement des initiatives citoyennes tout en inscrivant notre ville dans un rayonnement culturel et artistique plus large. Enfin !

Les cinq axes d’une nouvelle politique culturelle

1. De nouveaux évènements culturels, populaires et festifs

• Co-créer avec les Audoniens un grand festival rassembleur artistique, écologique et citoyen :

• Impulser un temps fort de valorisation des créations des artistes audoniens par des portes ouvertes d’ateliers, des événements de rue et un tremplin musical.
• Proposer une politique évènementielle populaire et à forte visibilité (Nuit blanche, carnaval…) aussi bien à l’initiative de la municipalité que des Audoniens pour faire émerger de nouveaux projets et instaurer une ritualité urbaine.

Faire éclore la culture dans la rue :

• Des appels à projets de Street-Art qui embellissent l’espace public, mais aussi l’invitation systématique de compagnies d’arts de la rue lors des grands événements.
• Installer des boîtes à livres dans toute la ville pour favoriser gratuitement le partage de lectures.

2/ Soutenir les initiatives citoyennes

• Valoriser l’action des associations à travers un forum des associations renouvelé ;

Créer un portail « Culture à Saint-Ouen », un support dynamique qui référence en temps réel les structures et les initiatives culturelles de la ville. On y trouvera les prochains événements à venir et une cartographie interactive mettant en valeur les acteurs culturels.

3/ Un patrimoine protégé et valorisé

Étendre le potentiel culturel et touristique des Puces en protégeant le marché et en l’accompagnant dans le développement de son activité pour en faire un pôle d’excellence à l’échelle du Grand Paris (métiers d’art, lieu de formation …), un site de création (art contemporain, mode…) et d’innovation (Fab labs…) ;

• Organiser un inventaire général du patrimoine (historique, architectural, culturel, immatériel…) de la ville pour le préserver de l’appétit des promoteurs, le valoriser à travers un parcours culturel urbain et y installer de nouvelles activités (tiers-lieux, friche culturelle …).

4/ Une plan de réhabilitation des équipements culturels

Implanter une pépinière d’acteurs culturels dans l’un de nos quartiers populaires ;

• Porter le projet d’un nouveau conservatoire à rayonnement intercommunal ;

• Déployer le maillage culturel du territoire avec la création d’une artothèque (« L’art à la maison ») ;

• Mettre en place un grand plan de rénovation des salles municipales pour accueillir les pratiques artistiques dans de meilleures conditions ;

Rénover la nef de l’Île des Vannes en lien avec le comité des Jeux Olympiques de Paris 2024 pour en faire un lieu d’accueil de grands événements culturels, sportifs et festifs.

Soutenir plus fortement les acteurs de la ville (Mains d’OEuvre, Espace 1789, Commune Image, archives du film Gaumont…), et les intégrer davantage dans la définition de la politique culturelle municipale.

5/ Education artistique et action culturelle

• Porter un ambitieux programme d’éducation artistique, culturelle et sportive dans les écoles maternelles et élémentaires. Favoriser les intervenants artistiques à l’école et l’instauration de classes à horaires aménagés. Développer l’apprentissage des musiques actuelles.

Encourager le croisement des publics en tissant davantage de passerelles entre les publics des structures sociales et les établissements culturels de la Ville (ludothèque, médiathèque…). Inciter également les interventions artistiques sur les événements sportifs.

Crédits photo : François Lafite

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×